Palabres Culturelles Internationales

Rencontres internationales de jeunes et d'artistes
du 1er au 21 juillet 2011
A Tananarive / Majunga (Madagascar)
SOUS L'EGIDE DE L'UNESCO
Sur les traces des Surfs, J.J. Rabéarivelo, Flavien Ranaivo

Concours talents de la musique

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Économie Micro-développement

Père Pedro, le bon ami des pauvres

Pedro Opeka arrive à Madagascar en 1970. Il n’avait alors que 22 ans. « Ça fait 40 ans que je roule pour ce pays. J’ ai vu la vrai mentalité malgache. J’y ai ressenti la sagesse et le firaisan-kina », dit-il. L’objectif de cet homme de foi est clair : « apporter de l’aide aux personnes les plus démunies et leur offrir un meilleur avenir et la dignité que chacun mérite ».

Le Père Pedro crée l’association Akamasoa (les bons amis) à Andralanitra en 1990.Très proche du peuple, il vit au milieu des familles les plus démunies, les assiste, les accompagne en leur donnant les moyens de réussir leur vie même s’ils ont eu un mauvais départ. Ainsi, en 20 ans, l’association a réussi à bâtir 17 villages et plus de 40 000 personnes ont pu bénéficier de son aide.

Pour ses réalisations en faveur de la lutte contre la pauvreté et la lutte pour le respect des Droits de l’Homme, le Père Pedro a reçu plusieurs prix et décorations. Ce missionnaire lazariste espère que Madagascar aura  encore une chance de réduire la pauvreté jusqu’ à 80% « j’espère que dans les 50 prochaines années, on aura réellement vaincu la pauvreté » aime-t-il à penser.

 

Extrait de l’Express de Madagascar, hors série, juin 2010

Palabres Culturelles Internationales - Copyright © 2010   Thierry Sinda - Philippe Gateau - Valério Truffa