Palabres Culturelles Internationales

Rencontres internationales de jeunes et d'artistes
du 1er au 21 juillet 2011
A Tananarive / Majunga (Madagascar)
SOUS L'EGIDE DE L'UNESCO
Sur les traces des Surfs, J.J. Rabéarivelo, Flavien Ranaivo

Concours talents de la musique

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Madagascar Infrastructures

Le stade Rabémananjara nouveau, un cadeau signé FIFA

C’est le président de la fédération internationale de football association (FIFA), Joseph Blatter en personne, qui vient inaugurer la fin des travaux de réaménagement du stade Rabémananjara en mars 2010. Par un coup de pied dans la balle, le patron du foot mondial tâte le tout nouveau terrain synthétique dont le coût, pris en charge par la FIFA, s’élève à 800 000 dollars.

Mais le stade Rabémananjara nouveau et moderne, ce n’est pas que la pelouse synthétique.   C’est aussi un nouveau gradin qui a une capacité de 1000 places réparties sur neuf paliers, quatre vestiaires pour les joueurs, un autre pour les arbitres, une salle de réception et une salle VIP.

Extrait de l’Express de Madagascar, hors série, juin 2010

 

La Flèche : un nouveau dispensaire malgache opérationnel

Depuis plus de 4 ans, l’association fléchoise Pour que vive Maroala (1), présidée par le Fléchois Abel Legendre, permet La Flèche : un nouveau dispensaire malgache opérationnelde réaliser des chantiers sanitaires et médicaux sur l’île de Madagascar. Le dernier en date, c’est un dispensaire à Ampijoroa, un village de 4 000 habitants. « Le village ne disposait d’aucune structure médicale ni de soins médicaux, explique Abel Legendre. Les travaux ont duré un an. Le dispensaire doit être inauguré le 15 janvier avec le personnel médical malgache : médecin, sage-femme, infirmière… » Ce projet a coûté 28 000 €. Parmi les projets 2011 de l’association, la construction d’un bâtiment de 10 chambres de soins de suite pour les opérés de l’hôpital de Marovoay, commune urbaine malgache.

(1). Communauté de 5 000 âmes de la côte ouest de Madagascar. Pour que vive Maroala, renseignements et dons auprès d’Abel Legendre, 13, bd de la Gare, La Fèche. Tél. 02 43 94 13 68.

Site internet : http://maroala.org

Dimanche 02 janvier 2011, Ouest France,

 

Palabres Culturelles Internationales - Copyright © 2010   Thierry Sinda - Philippe Gateau - Valério Truffa