Palabres Culturelles Internationales

Rencontres internationales de jeunes et d'artistes
du 1er au 21 juillet 2011
A Tananarive / Majunga (Madagascar)
SOUS L'EGIDE DE L'UNESCO
Sur les traces des Surfs, J.J. Rabéarivelo, Flavien Ranaivo

Concours talents de la musique

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Revue de Presse

 

 

 

 

Midi Madagasikara

Madagascar : « Palabres Culturelles internationales »

Le projet a été initié par l'association « génération diversité » dont le siège se trouve à Paris. Il s'intitule « Palabres Culturelles internationales » dont le directeur général est l'écrivain et journaliste Thierry Sinda.


Cette grande manifestation devrait se tenir à Tana du 1er au 16 juillet 2011 et elle envisage de réunir des jeunes d'une quinzaine d'années venant du monde entier. Ces derniers marcheront sur les traces du grand poète malgache Flavien Ranaivo.
Trois aspects seront envisagés : la découverte de l'homme et de son milieu, la participation à des ateliers dans divers domaines (sport, vidéo, littérature et musique) et la tenue de spectacles avec des artistes professionnels de différents pays.

« Le but de ces palabres est de contribuer à faire grandir les jeunes en adultes responsables vivant dans un monde solidaire et pluriel » affirme Thierry Sinda qui est arrivé vendredi dernier à Tana pour préparer ces rencontres.

 

Patrice Rabe, Midi Madagaskara, mardi 14 Septembre 2010

 

 

 

 

M laza Madagascar

Thierry Sinda
Pour un dialogue des cultures

Thierry Sinda, à la fois critique de cinéma et docteur-es Littérature, résident de Paris, est dans nos murs pour préparer un événement qui se tiendra du 1er au 16 juillet de l’année prochaine. « Les Palabres Culturelles Internationales », tel est le thème donné à cette manifestation qui verra la participation d’ une centaine de jeunes enfants de 14 à 15 ans dont 60 venant de l’ étranger et une quarantaine issue des 22 régions de la Grande île.

Il s’agit d’une rencontre internationale des jeunes du monde entier qui se tiendra dans la capitale malgache et rassemblera des jeunes autour d’animations culturelles et sportives. Ce dialogue des cultures contribuera à construire un monde meilleur où la tolérance et le respect de l’autre occuperont une place de choix, selon les précisions apportées par Thierry Sinda.

Les jeunes seront notamment répartis dans des ateliers de sport, de vidéo, de littérature et de musique…Ils prépareront un produit final qui sera exposé dans un centre culturel. La constitution  des groupes sera basée à la fois sur les appétences des uns et des autres et sur une mixité d’origine. Un concours de jeunes chanteurs malgaches, qui sera diffusé sur internet est également prévu. Ainsi, les personnes vivant à l’étranger pourront prendre part au voté du meilleur chanteur, de la meilleure chanteuse et du meilleur groupe.

Thierry Sinda a souligné, pour conclure, qu’au cours de cette rencontre internationale, les jeunes se tisseront un réseau international qui pourra servir de base à de futurs microprojets de développement adaptés aux réels besoins locaux.


Claudia R. , Ma Laza, jeudi 16 septembre 2010

 

 

 

 

Interview de Thierry Sinda, sur Ma Laza TV, le 17 septembre 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

 

 

 

 

 

 

Les Nouvelles

 

 


RENCONTRE « Les palabres culturelles internationales » en 2011

Le directeur de l’événement « Les palabres culturelles internationales » qui sera organisé en 2011 est actuellement à Madagascar. Il est en pleine préparation de cette grande rencontre internationale des jeunes du monde entier qui se tiendra dans la capitale. En gros, cette rencontre se divisera en trois volets. Le premier, la venue de 60 jeunes issus de nombreux pays du monde entier ainsi que 40 provenant des 22 régions de la Grande île. Ils se réuniront donc autour d’un atelier de musique et d’écriture et seront encadrés par des auteurs qui sont également des écrivains venant des quatre coins de la planète. La rencontre sera clôturée par un affrontement dans le cadre d’un concours. Cette compétition concerne les jeunes musiciens, les chanteurs et les groupes musicaux. Le vote se fera à travers l’internet et les lauréats seront primés. Ils bénéficieront du soutien dans la promotion de leur travail…


Annick Sedson, les Nouvelles, lundi 20 septembre


 

IL y a palabre et palabres

Evidemment, les ressortissants de la Grande Ile sont connus pour leur extrême facilité à palabrer sur n’importe quel sujet. Et pour cause, nombre de villes mettent à leur disposition des lieux pour palabrer. Depuis la nuit des temps, à l’ombre d’un vieux « kily » ou d’un baobab pluri-centenaire, les anciens ont l’habitude de s’adonner à une occupation remontant loin, très loin dans la mémoire collective. Cette fois-ci, on ne va pas s’appesantir dans cet exercice où le verbe dispute place et prépondérance à tous les autres privilèges et autres prérogatives sociétales. La discussion portera sur un aspect inédit de ce sésame universel qu’est la palabre. La vision se focalisera plus sur le volet culturel de cette notion plus ou moins galvaudé ces derniers temps pour cause de contexte sociopolitique. En effet, la palabre est avant tout et surtout vecteur de culture. C’est d’ailleurs sa vocation première avant de glisser vers des fonctions dépassant largement sa quintessence. Et la palabre sinon les palabres seront culturelles à travers un projet à mettre sur les rails dans les mois à venir dans le pays. Les jeunes, surtout doués et nantis d’un minimum de talent, sont invités à palabrer autour d’un dialogue entre les cultures. Au travers d’ateliers de découvertes comme d’initiation, des jeunes sont invités à partager expériences et à en acquérir avec ceux de leur pays d’abord, puis avec ceux de l’extérieur. Sous la forme d’une rencontre des jeunes du monde entier, la capitale doit accueillir des palabres culturelles internationales. L’objectif est double. D’une part faire mieux connaître la Grande Ile au-delà de ses frontières. De l’autre, dénicher les jeunes talents afin de les propulser sur la scène internationale au lieu de les faire vivre en vase clos dans leur pays. Et pour les autres jeunes venant du monde entier, ce sera un moment unique et idéal de se frotter aux réalités malgaches, autrement qu’à travers les publicités figées dans du papier glacé ou dans les clichés éculés voire erronés des lémuriens et autres richesses.
C’est l’occasion idéale de faire ressortir et véhiculer l’unicité de la culture de la Grande Ile.


Solo Rabefiringa, Madagascar Matin jeudi 23 septembre 2010

 

 

 

 

RENCONTRE
« Les Palabres » en juillet 2011

« Les Palabres culturelles internationales » se  veut un carrefour des cultures. Concours, ateliers de création, découverte, tournois seront au rendez-vous.

« Les Palabres culturelles internationales ». « Palabres » revêt ici quelque chose de sacré, comme un héritage transmis par les ancêtres à la jeunesse, son sens étant tiré de la littérature et des réalités africaines.

Cela peut sembler paradoxal et rébarbatif, pourtant il est très ambitieux et même un peu surprenant. D’abord parce que ce projet de « Génération diversité » voudrait pour sa première édition, mettre en avant le génie culturel malgache. Ensuite, parce que « Les Palabres culturelles internationales » est initié par un amoureux de Madagascar, un homme de culture d’origine congolaise.

« Madagascar est une île recroquevillée sur elle-même. Le but de la manifestation est d’ouvrir une vitrine pour que le pays puisse s’ouvrir au monde », rappelle Thierry sinda, le directeur général de l’événement.

L’ initiateur du projet a des liens avec Madagascar. Docteur en littérature, auteur d’une thèse sur la négritude, poète, critique de cinéma au magazine Amina, président fondateur des poètes d’Afrique, cet homme de lettres et de culture a aussi été professeur à l’ Ecole française de Mahajunga en 1987.

Afin de sortir Madagascar de son isolement culturel, organiser une rencontre entre jeunes malgaches d’abord, et entre jeunes malgaches et jeunes du reste du monde ensuite, a paru évident pour Thierry Sinda.

« Nous souhaitons enclencher un dialogue de culture et amener les jeunes à comprendre l’influence qui peut exister entre l’homme et son contexte social, culturel et historique à travers des œuvres littéraires et autres. Comprendre le contexte ayant inspiré l’auteur, c’est mieux comprendre ses œuvres », analyse-t-il.

Aventure humaines

Ainsi, les « Palabres culturelles internationales » suivront les traces du groupe légendaire Les Surfs, mais aussi celles Jean-Joseph Rabearivelo, Jacques Rabémananjara et Flavien Ranaivo.

Du 1er au 16 juillet 2011, la jeunesse s’immergera dans une aventure humaine de la découverte et de la créativité, des ateliers d’écriture, des tournois sportifs.

Pendant deux mois, des auteurs internationaux seront invités en résidence pour s’ imprégner de la culture malgache avant d’ encadrer 40 jeunes malgaches et 60 jeunes venus d’ ailleurs durant les 15 jours de manifestation. Ceux-ci devront ensuite accoucher de leurs œuvres qui seront exposées dans les centres culturels.

Les jeunes de 14 à 17 ans qui représenteront Madagascar seront sélectionnés dans les 22 régions par une commission à mettre en place avec les partenaires de l’événement. Il s’agit entre autres, de l’Office régional du tourisme à Antananarivo, les ministères de la Culture, de l’Education nationale, de la Jeunesse et loisirs, et de l’Académie malgache.

Un concours de musique formera le troisième volet de la manifestation où 12 musiciens de talent malgaches seront triés. Leurs œuvres seront soumis à l’appréciation des internautes.

Haingo Rativoson et  Agnès Ratsimiala,
L’Express de Madagascar, le vendredi 24 septembre 2010

 

 

 

La Vérité

 

 

Les Palabres culturelles internationales

Une plate-forme d’expression culturelle à venir

« Pour un monde solidaire et pluriel », un slogan bien ambitieux mais qui sera peut - être effectif d’ici quelques mois pour « Génération diversité », une association française qui organisera entre le 1er et le 16 juillet 2011 « Les palabres culturelles internationales » à Madagascar. 

Herman, un jeune chanteur malgache aux côtés de Thierry Sinda, l’organisateur

« Il faut que Madagascar s’ouvre », lance Thierry Sinda,  directeur de l’association Génération diversité lorsque les raisons pour lesquelles il s’est intéressé à la Grande Ile pour l’organisation de cette rencontre, lui sont demandées. En effet, selon ce dernier, « Les musiciens ici se recroquevillent sur eux-mêmes et on veut changer cela. Puis l’on veut que les gens sachent que Madagascar n’est pas uniquement habité par des lémuriens, mais aussi par des hommes dont le génie sera, à l’occasion, reflété par l’image de Jean Joseph Rabearivelo, Flavien Ranaivo et les Surfs ». Et il propose ainsi l’évènement comme une plate - forme d’expression pour la culture malgache et ses acteurs.Le programme de cette rencontre internationale comprendra alors un concours musical dont les participants ont été sélectionnés par Thierry Sinda sur Internet.
« Même s’ils ne sont pas encore au courant, ils ne peuvent qu’être heureux de participer à ce concours », affirme alors ce dernier à propos de la liste de chanteurs malgaches constituée de débutants mais aussi d’artistes confirmés. Pour ne citer que Tsiliva, Vaiavy Chila, Oladad dans la colonne des professionnels ou encore Herman, Sisca et Dj Mourchidy dans la rangée des novices.

Parce que le dialogue des cultures est d’actualité au menu de ces « palabres culturelles internationales », Génération diversité prévoit également de rameuter 60 jeunes étrangers dans le pays. « Ils viendront de plusieurs points du monde, dont la France, notamment de Paris, ou le Canada, et échangeront leur savoir sur le plan culturel et la production culturelle, avec 40 autres jeunes des 22 Régions de Madagascar », annonce avec confiance l’interlocuteur susmentionné.

En même temps,  des adolescents entre 14 et 17 ans pourront mettre en pratique leur talent en matière de création. « Que ce soit pour écrire des poèmes, des paroles ou des compositions musicales, ces jeunes seront encadrés par des auteurs venus de l’étranger. Mais afin de bien s’imprégner de la culture malgache, ces encadreurs passeront deux mois en résidence dans quelques Régions de Madagascar », dévoile le principal concerné. Tout ceci pour aboutir, plus tard à une exposition des plus méritants, dans quelques centres culturels malgaches dont les noms, comme plusieurs autres détails de l’évènement, n’ont pas encore été rendus officiels… Mais d’ici le 1er juillet 2011, Thierry Sinda et son équipe ont encore le temps de peaufiner.

Recueillis par Manitra Rakotoarison, La Vérité, vendredi 24 septembre 2010  

 

 

 

 

Les Palabres Culturelles internationales
Les jeunes du monde entier, bientôt à Madagascar

(27-09-2010) - La première édition d’un dialogue des cultures entre « des jeunes (de 14 à 15 ans) du monde entier » se tiendra à Madagascar l’année prochaine, plus précisément du 1er au 16 juillet 2011. Des jeunes malgaches en quête d'emplois © DTS
Initiée par « Génération Diversité », « pour un monde solidaire et pluriel », cette rencontre se déroulera à Antananarivo sur les traces du poète malgache Flavien Ranaivo, sous le thème « les Palabres Culturelles internationales ». Ce poète, peu énoncé dans le milieu littéraire malgache, figure dans l’un des manifestes de la négritude sous forme d’anthologie publié par Léopold Sédar Senghor en 1948, incluant 16 poètes de différentes contrées. Dans l’épiphanie culturelle du donner et du recevoir parisien du monde africain et malgache des années 40, il représente la réhabilitation de la culture malgache à travers le véhicule de langue française. Il sut puiser à la source malgache des hain-teny, rapportent les organisateurs. Ainsi, un premier aspect de la manifestation consistera à restituer le poète dans un contexte historique et culturel par le biais d’une expérience retraçant « les lieux qui ont vu naître Flavien Ranaivo tout en faisant ressortir ce qui a pu l’influencer dans ses créations ». Par ailleurs, la manifestation comportera 3 aspects fondamentaux dont l’univers du poète, des ateliers de créations pour les jeunes, et des spectacles d’artistes professionnels venant du monde entier.

Pour la création d’un mode solidaire et pluriel

Toutefois, cet évènement prévoit aussi d’intégrer divers programmes qui contribueront à mettre en avant les qualités d’adaptabilité et le respect de l’Autre afin de concourir à former des adultes responsables et ouverts. L’atteinte de l’objectif est importante pour la création d’un monde solidaire et pluriel, ce qui amène les organisateurs à privilégier les jeunes (100 sur 162 participants) et à les inciter à la connaissance et le respect de l’autre et de l’environnement, à l’esprit de curiosité et découverte de soi, enfin, à la solidarité internationale. Dans cette optique, la rencontre envisage de faire dialoguer les cultures, une découverte du mode de vie malgache, des ateliers d’écritures, des ateliers vidéo et Internet, des auteurs en résidence, des spectacles d’orchestres traditionnels, un tournoi de football et « la maison des amis » pour toutes personnes voulant faire partie de l’aventure humaine. La répartition des jeunes dans les ateliers se fera à travers une constitution de groupes qui se basera « à la fois sur les appétences des uns et des autres et sur une mixité d’origine ».

Et les organisateurs poursuivent qu’« ainsi, il est hors de question que les jeunes restent repliés sur leur communauté d’origine. Nous ne sommes pas dans une compétition d’un pays contre un pays ou d’une région contre une région, nous sommes dans une émulation ou une compétition avec une mixité d’origine au sein des équipes ».
 

R. Arivelo, Madagascar Matin, 27 septembre 2010

 

 

 

 

 

Les Nouvelles

Événement

Les palabres culturelles reportées sine die

Les Palabres culturelles internationales, un événement culturel prévu se tenir à Antananarivo et à Mahajanga du 1er au 21 juillet n’aura finalement pas lieu à ces dates. Les responsables évoquent, pour cause, « la faute de partenaires sérieux, crédibles et de stabilité politique ». De ce fait, la première édition des Palabres culturelles internationales sont reportées sine die.
« Nous avons démarché de très nombreux partenaires, de par le monde, appartenant tant au secteur privé qu’au secteur public, institutionnels et associatifs. La grande majorité ont trouvé notre projet fort intéressant, certains ont exprimé le vif désir de s’y inscrire même mais sans apporter leur juste contribution financière ». Les propos sont de Thierry Sinda, directeur général du projet.
Les responsables du projet ont évoqué, entre autres, le soutien sans faille de certains hauts responsables, à savoir l’ancienne ministre de la Culture et du patrimoine, Mireille Rakotomalala qui malheureusemnet a dû quitter son poste suite à un remaniement ministériel. « Nous avons perdu non seulement un interlocuteur de poids, mais encore notre interlocuteur privilégié », regrettent-ils.
« Les Palabres culturelles internationales » sont en réalité une rencontre internationale de jeunes et d’artistes organisée par l’association parisienne « Génération diversité », laquelle devait se tenir pour sa première édition à Antananarivo et à Mahajanga en juillet.

Vavah R. in Les Nouvelles, Samedi 18 juin 2011

 

Midi Madagasikara

 

 

 

 

Manifestation culturelle : Les palabres culturelles internationales reportées

« Les palabres culturelles internationales » est une rencontre internationale de jeunes et d’artistes organisée par l’association parisienne « Génération diversité »  qui devait se tenir du 1er au 21 juillet 2011 à Antananarivo et Mahajanga. Cette manifestation placée sous l’égide de  l’UNESCO a étéreportée « faute de partenaires  sérieux et crédibles et de stabilité politique » (dixit Thierry Sinda, le directeur général de l’événement). « Nous avons démarché de très nombreux partenaires, de par le monde appartenant  tant au secteur privé que public. Ils ont trouvé notre projet intéressant, mais n’ont pas apporté leur contribution financière ».

Patrice RABE, in Midi Madagascar, jeudi 7 juillet 2011

Palabres Culturelles Internationales - Copyright © 2010   Thierry Sinda - Philippe Gateau - Valério Truffa